Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25 novembre 2008

Jules de Gaultier chez les marxistes...

gaultier-jules-de.jpgGrâce à Mitchell Abidor, Jules de Gaultier fait son entrée sur le très riche site Marxists.org. Même si je sais que ce site d'archives est ouvert à des pensées diversifiées, je ne suis pas persuadé que Jules de Gaultier aurait tellement apprécié de se voir ainsi fêté sur un espace placé sous le haut patronage du grand Karl !

 

 

 

Ce n’est pas incohérent, pourtant. Car, même si dans ses engagements personnels le père du Bovarysme est relativement réactionnaire, sa philosophie propose parfois une critique de la réalité humaine que l’on peut qualifier, à juste titre de révolutionnaire.

21 novembre 2008

Palante, les Chroniques complètes volume 2

palante coda.jpgLe second volume des Chroniques complètes de Georges Palante va enfin voir le jour, en janvier prochain aux éditions Coda. Au sommaire, bien sûr, des chroniques (pour la Revue Philosophique de la France et de l’étranger, pour la Revue des Idées etc.) mais aussi une douzaine d’articles inédits, pour la plupart inconnus, de ce grand philosophe encore trop méconnu.

Nous en reparlerons bien entendu plus longuement en janvier

02 octobre 2008

La Fiction universelle

jdg.JPG« Prescrire la solidarité à des êtres qui n’ont pas préalablement une conscience plus ou moins confuse de cette identité est une entreprise inutile, en sorte que ce commandement ne peut être observé que par ceux-là seuls à qui il est superflu de l’adresser. »

 

*

 

« L’effet du christianisme en Occident semble donc avoir été : avec le catholicisme, – de constituer la société féodale et de vertébrer l’Europe en un puissant animal de guerre, – avec le protestantisme contemporain, de convertir le monde en un comptoir gigantesque, en un vaste marché où les hommes, de gré ou de force, échangent entre eux des produits inutiles dont on leur enseigne à ressentir le besoin. »

 

Jules de Gaultier, La Fiction universelle, deuxième essai sur le pouvoir d’imaginer, 1903

01 juillet 2008

Le Combat pour l'individu

palante.JPGAmateur de Georges Palante, oyez la bonne nouvelle ! Après La Sensibilité individualiste et La Philosophie du bovarysme, c’est autour du Combat pour l’individu, un des ouvrages majeurs du philosophe briochin d’être enfin disponible en version numérisée sur le serveur de Gallica !

Bonne Lecture !

10 juin 2008

L'individualisme à Cerisy

chateau.jpgSous la direction de Philippe Corcuff, (avec lequel nous avons eu le plaisir de discuter de la question de l’individu dans le n°5 du Grognard), va s’ouvrir, le 14 juin prochain, à Cerisy-la-Salle, une semaine de colloque sur le thème de « Individualisme contemporain et individualités ».

 

 

Parmi la liste des prestigieux spécialistes de la question qui prendront la parole au fil des jours, notons la présence de Dominique Depenne qui présentera, le 15 juin un « Georges Palante contre Emile Durkheim: individualisme et sociologie » dont nous espérons pouvoir lire la retranscription le plus vite possible.

 

 

Pour plus de détails sur le programme, cliquez ICI.

15 mars 2008

Le bovarysme, Georges Palante

1080461055.jpgLe bovarysme est à la mode : profitons-en. Profitons en d’autant plus que cette notion nous permet en même temps de reparler de deux auteurs qui ont participé, à des degrés différents, à son élaboration : Jules de Gaultier et Georges Palante.

Grâce à Dominique Depenne, qui vient de soutenir une thèse sur Georges Palante, ces deux penseurs se trouvent de nouveau réunis dans un même volume : Le bovarysme, une moderne philosophie de l’illusion (G. palante), suivi de Pathologie du bovarysme (J. de Gaultier) et d’une très intéressante postface de D. Depenne qui propose une mise en perspective originale des manières différentes dont les deux philosophes abordent et entendent le bovarysme.

« Le Bovarysme est le pouvoir qu’a l’homme de se concevoir autre qu’il n’est. Ce fait très simple est aussi très général. Nul n’échappe au Bovarysme. Tout homme en subit la loi à des degrés divers et suivant des modes particuliers. Le Bovarysme est le père de l’illusion sur soi qui précède et accompagne l’illusion sur autrui et sur le monde ; il est l’évocateur de paysages psychologiques par lesquels l’homme est induit en erreur et en tentation pour sa joie et pour son malheur. »
Georges Palante, 1903.

À paraître très prochainement chez Payot, Rivages poche (prix 8 €).

25 janvier 2008

L'individu et la gauche

e23db5a593ee966b0d4814dba36a310c.jpgEn guise d’introduction au prochain numéro du Grognard, qui s’intéressera – notamment, à partir d’un entretien avec Philippe Corcuff, – à la question individualiste, voici un lien vers un article : « Les individus, enjeu politique », signé Philippe Corcuff et Samuel Johsua, lisible sur le site du Monde.fr.

Un bref extrait qui pose clairement la problématique : « Comment faire pour que l’appel à la responsabilité individuelle ne se réduise pas à une auto-acceptation des logiques de domination, si une redistribution radicale des richesses, des moyens culturels et des pouvoirs n'est pas engagée ? Comment démocratiser les possibilités de réalisation de soi sans une telle redistribution, même s’il faudrait aussi imaginer des mesures spécifiques ? »

08 décembre 2007

Le Bovarysme, Jules de Gaultier

650e7a59108f85cb4125c2e3b3b13578.jpgUn petit mot pour signaler la réédition du Bovarysme, la psychologie dans l'oeuvre de Flaubert, aux éditions du Sandre, sous la direction de Per Buvik. Cette édition, qui fait suite au colloque Jules de Gaultier à la Sorbonne en novembre 2006,  est augmentée d'études dont nous donnons la liste ci-dessous.

Sommaire

- Avant propos : Per Buvik

- Le Bovarysme, la psychologie dans l’œuvre de Flaubert : Jules de Gaultier
- Annotations et annexes : Didier Philippot
- Les « griffes de la chimère » : Didier Philippot

- Le principe bovaryque : Per Buvik
- La valeur métaphysique et salvatrice du bovarysme : Alice Gonzi
- Le bovarysme et le désir triangulaire : deux théories sur l’être humain appliquées à la littérature : Annita Mörte Alling
- Le bovarysme, de la psychologie à la psychanalyse, de Gaultier à Lacan : Delphine Jayot
- Nietzsche et Flaubert : Jacques le Rider
- Georges Palante – Jules de Gaultier : histoire d'une amitié « bovaryque » : Stéphane Beau
- Jules de Gaultier et Benjamin Fondane : Dominique Guedj
- Le bovarysme, de Balzac à Flaubert : Michel Bris
- Jules de Gaultier, philosophe de la sensibilité esthétique : Denis Grozdanovitch.

29 octobre 2007

Palante aux 1001 nuits

96648fb962913a80ae90e13a7b3a63e8.jpgGeorges Palante n’est plus, à proprement parler un inconnu du grand public. Ses œuvres quasi complètes sont disponibles en librairie aux éditions Coda et nous travaillons actuellement au tome II de ses chroniques complètes (à paraître également chez Coda).

 

Il manquait en fait, pour permettre sa diffusion auprès d’un plus large, public une édition plus accessible, tant au niveau du format, du contenu que du prix.

 

L’oubli est en partie réparé grâce aux éditions des 1001 nuits qui publient ces jours-ci un volume (que nous avons eu le plaisir de préparer et de postfacer) : La Sensibilité individualiste. Ce volume comprend deux articles de Palante : « La Sensibilité individualiste » et « Anarchisme et individualisme ».