Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27 janvier 2012

LEQUIER, GRENIER ET ONFRAY...

cropped-essai.jpg

Goulven Le Brech se déchaîne sur Michel Onfray et sa pseudo biographie camusienne, sur le blog des Cahiers Jules Lequier. Que moi je pousse ma gueulante contre le pape de l'hédonisme, ce n'est pas très original, mais qu'un garçon comme Goulven, naturellemet mesuré et ennemi de toutes polémiques se lache ainsi, c'est quand même la preuve que notre philosophe normand a dû pousser le bouchon un peu trop loin loin !

C'est ICI.

06:00 Publié dans En vrac | Lien permanent | Commentaires (3)

Commentaires

comme il a toujours fait mine de considérer le stoicisme comme un dolorisme pour mieux confondre hédonisme avec épicurisme ....

Écrit par : tony | 28 janvier 2012

... et pour finalement sombrer dans le crétinisme !!!

Écrit par : stephane | 28 janvier 2012

Oui, il a poussé le bouchon (de cidre, en bon normand) un peu trop loin. L'avantage c'est qu'en voulant les enterrer un peu plus, il semble réveiller les morts ! Telle semble être la conclusion de nos échanges sur le blog... Quoi qu'il en soit, il a gagné : bon ou mauvais, on parle de son livre.

Écrit par : Goulven | 29 janvier 2012

Les commentaires sont fermés.