Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14 novembre 2011

CINQ ANS... DÉJÀ !

fete_5_ans_1.jpgLe vingtième Grognard est en passe d’être bouclé. Il sera disponible entre le 1er et le 15 décembre.

Vingt numéros, cinq ans d’existence, cela ne vous dit peut-être rien, mais pour moi c’est un exploit. L’aventure est partie de rien, ou presque, fin 2006. Un amour des vieilles revues et des auteurs oubliés, partagé avec quelques internautes ; l’envie de dépasser la notion d’« actualité » pour affirmer haut et fort celle d’« inactualité », basée sur la certitude que nous avions que l’actualité est une réalité intemporelle et qu’elle peut se cacher aussi bien dans des textes publiés il y a deux siècles que dans d’autres rédigés aujourd’hui. Et qu’inversement, des textes récents pouvaient nous apparaître dépassés alors qu’ils n’avaient même pas encore franchi le seuil de l’imprimerie.

Cinq ans, vingt numéros, et plein de belles rencontres. Plus de 150 auteurs et illustrateurs ont pu trouver un espace d’expression au sein de nos pages. Des noms connus, et d’autres encore moins officiels.

Profitons de l’occasion pour lancer un gigantesque MERCI à toutes celles et à tous ceux qui ont fait un bout de chemin plus ou moins long avec nous. Si Le Grognard a réussi à tracer sa petite voie dans la jungle éditoriale française, c’est grâce à vous.

Et pour finir, un ultime merci au comité de rédaction de la revue : Stéphane Prat, Goulven Le Brech, Clément Arnoult et Mikaël Lugan pour leur soutien et leur talent.

A bientôt, pour de nouvelles aventures !

Stéphane Beau

 

PS : Ah oui, et si je profitais de l’occasion pour répondre à cette question que l’on me pose à chaque salon : « pourquoi ce nom, Le Grognard ? » - Pourquoi ? Mais je n’en sais fichtre rien, moi, ma bonne dame ! C’est bien ça le problème. Ca m’est venu comme ça, un soir, et ça m’a plu…

Commentaires

Merci à toi, Stéphane,
pour cette belle revue
qui dit merde élégamment
à la compét merdeuse
de l'époque !

Écrit par : thoams | 15 novembre 2011

C'est vrai que cette question "Pourquoi le grognard ?" revient souvent... Quand on me la pose je réponds que le grognard, c'est le rédacteur en chef... Y a qu'à lire la Semaine des 4 jeudis !

Écrit par : Louis Le Guen | 15 novembre 2011

@ Thomas : merci !

@ Louis Le Guen : C'est vrai qu'on m'accueille de plus en plus souvent par un "alors c'est vous le grognard ?"

Écrit par : stephane | 15 novembre 2011

Bon anniv !.....

PP

Écrit par : PP | 15 novembre 2011

@ PP : Merci.

Écrit par : stephane | 15 novembre 2011

Le Grognard ? Parce qu'ayant été échoué comme tous nos prédécesseurs de même sensibilité à reformuler le monde et comme les jeune génératiions semblent en avoir pris leur parti, de ce monde à l'envers, , il ne nous reste plus que la grogne de la vieille garde....
C'est comme ça que j'ai lu le titre, il y a deux ou trois ans maintenant...

Écrit par : Bertrand | 16 novembre 2011

Je me rappelle que Pascale Arguedas l'avait lu comme étant la contraction entre "grogne" et "anar". Ce n'était pas mal non plus. A la limite, c'est le bon côté de ce nom : chacun est libre de se l'approprier et de lui rechercher les origines qu'il veut !

Écrit par : stephane | 16 novembre 2011

Oui... c'est toujours comme cela que ce mot sonne à mon oreille, et ça me va toujours :-)... longue vie au Grognard !

Écrit par : Pascale | 16 novembre 2011

Et à l'anarchie bougonne !

Écrit par : Bertrand | 16 novembre 2011

5 ans, 20 n°, pfff... bravo et merci, bel ananniversaire au Grognard !

Écrit par : Gaston | 16 novembre 2011

@ Gaston : merci à toi, et à bientôt !

Écrit par : stephane | 17 novembre 2011

Avec quelques jours de retard, yeah !
J'ai pas amené de cadeau, mais longue vie au grognard !

Écrit par : Guillaume | 18 novembre 2011

@ Guillaume : merci !

Écrit par : stephane | 18 novembre 2011

Oui, cinq ans déjà, nom de nom!
D'inactualité brûlante, et pourvu que ça dure...

Écrit par : le manchot-épaulard | 21 novembre 2011

@ le Manchot épaulard : Ca devrait... on a quelques petites idées pour 2012 (et même pour les années suivantes !)...

Écrit par : stephane | 21 novembre 2011

Les commentaires sont fermés.