Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08 novembre 2011

23h23 SUR ANARLIVRES...

anarlivres.JPG

Pascal Bedos consacre quelques lignes à 23h23 pavillon A sur Anarlivres. Il déplore au passage l'aspect un peu élitiste du livre (et le prix qui va avec). J'entends son point de vue, même si j'associe plus mon plaisir d'avoir pu bénéficier de cette somptueuse reliure à la chinoise à une satisfaction de bibliophile qu'à une tentation élitiste. Mais peut-être que la frontière entre les deux est plus fine que je ne le croyais...

C'est ICI en ligne et LA en PDF.

Commentaires

Je te comprends. Souvent eu le fantasme aussi qu'un de mes livres soit édité dans une belle édition, quoique les deux de TQF soient de "beaux objets", papier délicat, couverture, etc...Mais ils valent 15 ou 16 euros, j'sais plus...
Est-ce qu'on peut parler d'élitisme pour un livre à 15 euros ? Si oui, alors, nous sommes tombés bien bas, bien bas dans l'échelle des valeurs d'usage (pardon pour la phraséologie marxiste). Pour 1 euro, tu as des merdes innommables, affreuses...Quelu'un qui ne s'achètera pas un livre au prétexte qu'il coûte 15 euros, sera capable de balancer 25 euros ailleurs, pour des trucs plus futiles. Il me demble. Mais nous sommes sur notre terrain de prédilection, alors peut-être ne sommes-nous pas très objectifs.
Et puis, il y a l'édition à 9 euros,non?

Écrit par : Bertrand | 09 novembre 2011

Moui... toujours la même rengaine : vouloir le beurre et le cul de la crémière... vulgarité ordinaire.

Écrit par : Pascale | 09 novembre 2011

Heu...Les deux sont-ils à ce point incompatibles ?

Écrit par : Bertrand | 10 novembre 2011

Un superbe livre, fabrication maison, à un prix de poche ? Oui, cela me semble incompatible, autant que le beurre ET le cul de la crémière...

Écrit par : Pascale | 10 novembre 2011

D'accord pour le livre. Pour le reste, tout est une question d'affinités. Réciproques, il va sans dire.

Écrit par : Bertrand | 10 novembre 2011

Evidemment, mais en général, comme pour le livre, la crémière n'est pas consentante :-)

Écrit par : Pascale | 10 novembre 2011

Alors, dans ce cas-là, évidemment, y'a pas photo...

Écrit par : Bertrand | 10 novembre 2011

Les commentaires sont fermés.