Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12 octobre 2011

DICTIONNAIRE DE L'INDIVIDUALISME LIBERTAIRE

dictionnaire.JPGLe sentiment individualiste, même s’il a déjà inspiré de belles plumes par le passé (Georges Palante, Han Ryner, pour ne citer que ces deux figures tutélaires du Grognard), attendait toujours son « Manifeste ». Michel Perraudeau vient de pallier à ce manque en publiant son Dictionnaire de l’individualisme Libertaire.

Ce dictionnaire, parfaitement subjectif, comme il se doit de la part d’un individualiste, est particulièrement bien ficelé et les définitions proposées sont, globalement, judicieusement choisies. Comme dans tous les ouvrages de ce genre, bien sûr, on peut chipoter sur le fait que certains penseurs n’ont pas leur entrée propre (je songe à Alain Laurent par exemple, plusieurs fois cité, néanmoins), on peut se trouver en désaccord avec certains partis pris (le dédain un peu élitiste de l’auteur vis-à-vis de ceux qui ne disposent pas de tous les codes de la culture classique), et estimer que certaines définitions sont quelque peu ratées (celle consacrée au tatouage, par exemple, très à côté de la plaque).

Malgré ces rares imperfections, ce Dictionnaire de l’individualisme libertaire demeure malgré tout une bible indispensable pour toutes celles et tous ceux qui pensent que « l’individu reste la source vivante de l’énergie et la mesure de l’idéal » (Palante)

Et pour finir, ces quelques lignes, tirées de la définition de « Pauvreté », bien de saison en ces temps de primaire socialiste : « Tant que la gauche gestionnaire trempera ses couverts dans la soupe du libéralisme, le repas sera particulièrement indigeste pour ceux qui ne sont pas du bon côté de la cuillère. »


Manifeste de l’individualisme libertaire, Michel Perraudeau, Les éditions libertaires 2011.

Les commentaires sont fermés.