13 juillet 2011

LES EDITIONS TOL'ED

logo_toled2.jpgJe ne connaissais pas les éditions Tol’ed avant de trouver, l’autre midi, trois de leurs récentes publications dans ma boîte aux lettres. Trois petits fascicules, d’une vingtaine de pages chacun, reliés avec des agrafes et ne payant pas de mine.

 

J’ai entamé le premier volume sans plus de conviction que cela, je dois l’avouer, et je me suis laissé prendre au charme du récit de Moha Terzi, Le Tombeau du tigre, conte narrant la despotique ascension et la brutale fin d’Adder Mar’hat qui possédait le don inestimable, en plein désert, de deviner « les circonvolutions de la rivière souterraine comme tu vois le tracé d’un chemin emprunté par un convoi de mille chameaux ».

 

C’est par conséquent avec une curiosité éveillée que j’ai attaqué les deux autres volumes. S’ils ne possèdent pas la magie du premier, ils ne sont pas dénués de qualité.

 

Les danseurs Za-Pa, de Akima Son Li, propose une variation originale, violente et sensuelle sur la fade condition de « desperate housewife ».

 

Contumace, de Philippe Milbergue, décrit l’issue tragique et délirante d’un brisé de la vie qui décide un beau jour de déclarer sa flamme à la serveuse de ses rêves. La chute est forte mais la progression de la nouvelle est un peu trop lente à mon goût.

 

Ces trois petits livres sont en réalité des extraits de trois volumes plus conséquents qui doivent paraître bientôt.

 

Si l’objectif, en publiant ces trois extraits, était d’aiguiser l’appétit des lecteurs, disons le tout de go : le pari est gagné. Voilà une nouvelle maison dont nous suivrons les progrès avec un intérêt bienveillant.

 

Tout savoir sur Tol'ed ? C'est ICI.

Écrire un commentaire