Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10 février 2011

LE BLUES DU MARIONNETTISTE...

9782879296920_1_75.jpgQuelques sentences piochées dans La Secrète mélancolie des marionnettes, le dernier livre (mais premier roman) de Denis Grozdanovitch (éditions de l’Olivier, 2011)

 

« La grande question demeurerait plutôt celle de cette conscience douloureuse que nous avons développée en refusant de nous adapter au monde tel qu'il est. »

 

« La littérature, vraiment, excusez-moi, quelle énergie dépensée en pure perte. »

 

« Ce qui est improbable a toutes les chances d’être réel. »

 

« Chesterton a dit quelque chose de très juste à propos de ce genre d’esprit : "Le fou est celui qui a tout perdu sauf la raison". »

Les commentaires sont fermés.