Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20 juillet 2010

COLUMBA PALUMBUS...

nid-saint-denis-les-ponts-france-1239679036-1205563.jpgAlors que je corrigeais les épreuves de mon prochain livre, assis dans mon jardin, j’ai aperçu un couple de pigeons ramiers qui bâtissait son nid, dans un cerisier, au-dessus de ma tête.

J’ai interrompu ma lecture pour les observer.

Ils mettaient tant d'énergie et de noblesse à assembler leurs brindilles que, par opposition, ma propre « création » m'est soudain apparue bien futile...

Commentaires

La juste mesure, la nature s'emploie toujours à nous y ramener. Aucune mégalomanie ne tient face à elle! Quand la nature donne de la voix ou à voir, les hommes ont encore, parfois, le sens du ridicule (sourire)...
C'est W. Cooper qui écrivait dans les années 1750 quelque chose comme : "Je suis le roi de tout ce que je contemple, mon droit ici n'est pas à discuter".

Écrit par : Pascale | 20 juillet 2010

LE PINSON

"Au bout du toit de la grange, un pinson chante. Il répète, par intervalles égaux, sa note héréditaire. A force de le regarder, l'oeil trouble ne le distingue plus de la grange massive. Toute la vie de ces pierres, de ce foin, de ces poutres et de ces tuiles s'échappe par un bec d'oiseau.
Ou plutôt la grange elle-même siffle un petit air."

Jules renard, Histoires Naturelles

Écrit par : stephane | 20 juillet 2010

Jules Renard, j'adore, et son "Journal"...!

On pourrait tenir longtemps, rien qu'en citations, pour illustrer ton texte de départ, Stéphane. Tu es heureusement, du moins je l'espère, banalement "normal" (et ne rentrons pas dans le discours de la normailté!).

Écrit par : Pascale | 20 juillet 2010

Les commentaires sont fermés.