Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27 avril 2010

ON PARLE DE MOTUS...

1560892441.jpgQuelques échos sur Motus, le recueil de nouvelles de Frédéric Saenen paru en mars :

 

Une bonne partie de la littérature contemporaine m'emmerde, mais ce n'est pas le cas de ce recueil de « contes cruels », bien écrits, féroces et très jouissifs ! Comme toujours avec Le Grognard, la présentation visuelle est soignée, en l'occurrence d'excellentes photos de Floriane Rossenfosse accompagnent les textes de Frédéric Saenen. 

C. ARNOULT, Blog Han Ryner

 

*

 

Belle écriture, des thèmes qui me parlent – sens de la vie, quête du bonheur, se mettre volontairement en faux par rapport à la « réussite » qu'elle soit sociale, médiatique, professionnelle, artistique...

 

Une croisière littéraire agréable, à contretemps, contre l'air du temps de notre temps, un ton un peu désœuvré, parfois sarcastique, des assassinats en règle (arrivistes arrivés, les « amis » virtuels, l'image de « l'artiste »).

Ensemble séduisant, présence de rythmes – changeant d'une nouvelle à l'autre –, écriture travaillée, ciselée, une respiration, alternance dans la narration de prose, dialogues, aparté. Belle architecture, l'ensemble se tient, et bien !

 

Il me semble – et je peux me tromper – que Frédéric Saenen règle dans l'écriture de ce recueil ses comptes avec la société, préfère l'ombre et l'honnêteté aux flashes, à la foule, à la superficialité, à la bêtise devenue valeur étalon pour réussir. 

Pascale ARGUEDAS, Blog du Grognard

 

*

 

Parmi les meilleurs auteurs de nouvelles eux-mêmes, on en trouve encore à considérer ce genre comme un premier pas, une sorte d’apprentissage prudent et obligé du romanesque, ou encore comme l’exploration imaginaire de thèmes censés trouver leur véritable élucidation dans des essais plus sérieux, des extrapolations abstraites. Pourtant, si les romans de beaucoup tiennent tout de leurs nouvelles, c’est parfois qu’en réalité leurs coups d’essais constituent des coups de maître, et que leurs fictions brèves dépassent bien souvent, en ampleur comme en profondeur, leurs fictions au long court.

 

Frédéric Saenen, lui, ne s’essaie pas à la nouvelle (qu’il lit peu, nous dit-il, alors qu’il dévore des essais), pas plus qu’il ne romance l’existence (là encore, pourtant, en matière de fiction, il lirait plutôt des romans que des brèves, Faulkner notamment). La nouvelle, il y est venu pour ainsi dire à son corps défendant, en écrivant et se donnant la parole, via la lecture directe, publique, bien avant « l’insupportable vogue du slam »

 

« Au fond, écrit-il en préface du Grognard n°13, la poésie m’aura permis d’incarner mon propre langage, la nouvelle m’offre la perspective d’incarner des silences. Il est donc logique que ce premier recueil s’intitule Motus. J’espère que ces proses taciturnes ("taiseuses", dirait-on joliment en Belgique) trouveront quelques oreilles indulgentes – et complices ». Et ses silences ont indéniablement du corps, de la langue et du poids. Et un regard noir, ironique et critique sur notre actualité, ce qui n’est pas pour me déplaire. Un regard à la fois d'anticipation et rétrospectif. 

Stéphane PRAT, L’esquive du Manchot épaulard

26 avril 2010

LE LUNDI EN MUSIQUE...

25 avril 2010

LE GROGNARD A GENEVE...

entete_salonlivre.gif

Du 28 avril au 2 mai Le Grognard sera au Salon international du livre et de la presse de Genève (sur le stand des éditions du Petit Pavé, bien entendu).

24 avril 2010

ASSOIFFEE DE LUNE...

assoiffee.JPGLa collection des « À-côtés du Grognard » vient de s’enrichir d’un nouvel opus. Il s’agit d’un recueil de poèmes signé Pearl de Gaussac : Assoiffée de lune, elle a dû sortir dans la nuit

 

Pearl de Gaussac... Ce nom ne vous dit rien ? Cherchez bien !

 

Soyez curieux : allez voir par ICI, et cliquez sur « aperçu » pour lire les premières pages et la quatrième de couverture).

 

Et profitez de l'occasion (qui fait le larron, c'est bien connu) pour jeter un oeil sur les autres ouvrages proposés !

23 avril 2010

L'ABSURDE, LA REVOLTE ET LES VALEURS...

existence_L25.jpg« Retenons […] ce premier pas que la révolte fait faire à un esprit laissé dans un monde absurde. Ce progrès est inestimable. Car l'absurde est contradictoire en existence. Il exclut en fait les jugements de valeur et les jugements de valeur sont. Ils sont parce qu'ils sont liés au fait même d'exister. Il faut donc déplacer le raisonnement de l'absurde dans son équivalent en existence qui est la révolte. Par elle, on trouve à affirmer en même temps une certaine part de l'homme placée au-dessus de tout et une condition humaine qui lui donne à la fois son évidence et sa relativité. Car le révolté trouve ainsi en lui la valeur qui l'autorise (et qui le force) à parler et agir. »

Albert CAMUS.
" Remarques sur la révolte "

Texte publié dans l’ouvrage collectif L'existence. pp. 9-23, Gallimard, 1945

06:00 Publié dans En vrac | Lien permanent | Commentaires (0)

22 avril 2010

TU ECRIS TOUJOURS ?

Vient de paraître :

Tu écris toujours ?

Manuel de survie à l’usage de l’auteur

et de son entourage

 de Christian Cottet-Emard

874791253.jpg

 

« En société, votre écrivain jette un froid en plein repas de communion en déclarant que le retour des religions va provoquer une guerre nucléaire et que, pour cette raison, il aurait mieux valu ne pas faire d'enfants : ne vous inquiétez pas. La situation internationale n'est pas plus tendue que d'habitude et votre écrivain a simplement dû se faire refuser un manuscrit.

Votre écrivain est infernal et vous ne savez plus comment vous y prendre avec lui : avez-vous pensé à vous équiper d'un cochon d'Inde ? En observant attentivement ce petit rongeur, vous verrez que votre écrivain et lui ont beaucoup de points communs... »

Dans ce manuel riche de nombreux autres conseils du même tonneau, tout auteur (professionnel, débutant ou amateur) et toute personne de son entourage pourront puiser pour mener une vie meilleure, en totale harmonie (enfin, en principe...)

Avec une lucidité caustique, Christian Cottet-Emard livre une chronique drôle et décapante de la condition d'auteur.

Un extrait gratuit (3 chroniques) sous forme numérique a été mis en ligne sur la plateforme Feedbooks : Tu écris toujours ? (extraits)

*

Né le 24 novembre 1959 à Montréal dans l'Ain, Christian Cottet-Emard doit patienter quinze ans avant de fumer son premier cigare.

Il aime s'absenter, en pensée et en forêt.

Auteur de poèmes, d'essais, de romans (dont Le Club des pantouflards, éditions Nykta, collection Petite Nuit, 2006) et de nouvelles, il est membre du comité de lecture de la revue Le Croquant depuis sa création en 1987 et collabore au Magazine des Livres, bimestriel dans lequel de nombreux épisodes de Tu écris toujours ? ont paru en feuilleton. Il a obtenu une bourse d'écriture du Centre national du livre en 2006.

 Un recueil de 96 pages, format 11 x 18 cm. 13 € port compris. ISBN 978-2-9534259-1-8
En vente aux éditions Le Pont du Change, 161 rue Paul Bert, 69003 Lyon
BON DE COMMANDE

21 avril 2010

ADDICTIONS...

img318.jpgPour la seconde année, les éditions Grimal organisaient un concours de nouvelles. J’ai le plaisir de faire partie des dix auteurs retenus.

 

Le volume s’intitule Addictions et est disponible ICI.

 

Le mot de l’éditeur :

 

« Plaisirs inavoués, sentiments coupables, chemins tortueux… On sort rarement indemne d’une addiction. Quand on en sort... Dix nouvelles inédites à lire sans modération… »

 

SB.

20 avril 2010

LE GROGNARD DANS LA PRESSE

img319.jpg

Dans le n°23 du Magazine des livres (mars avril 2010) Jean-Jacques Nuel parle du Grognard numéro 12 et du hors-série Georges Palante et la génération honnie !

 

Cliquez sur l’image pour l’agrandir

19 avril 2010

LE LUNDI EN MUSIQUE...

Un p'tit gars qui a de l'avenir !

17 avril 2010

LE GROGNARD FAIT LA FOIRE...

logofoireangers__081176600_1215_27102009.jpgDu 17 au 25 avril Le Grognard est à la Foire d’Angers. Sur le stand des éditions du Petit Pavé, bien entendu. 

Toutes les informations sur cette foire ICI.