Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07 février 2010

JAURES, REVIENT !

jean_jaures_03.jpg« Il faut que le socialisme soit supérieur à la société d’aujourd’hui, non seulement par la supériorité du but qu’il se propose, mais par la supériorité des moyens qu’il emploie contre la société elle-même. Il faut que ce soit à force de vertu – au sens social et libre du mot – à force de respect du travail, de fidélité à la parole, de solidarité agissante, héroïque, de culture de la pensée et de la volonté, que nous fassions la preuve qu’étant déjà au-dessus de la société d’aujourd’hui par les moyens selon lesquels nous combattons, nous élevons une société supérieure ».

 

Jean Jaurès en 1893

(cité par Philippe Chanial, La Délicate essence du socialisme, Le Bord de l'eau, 2009)

Commentaires

Ce livre est paru aux éditions Le Bord de l'eau et non aux éditions Agone !

Écrit par : Agone | 10 février 2010

Mais bien sûr, pardon ! Où avais-je la tête ! Je corrige ça tout de suite

En fait, si vous voulez tout savoir, quand j'ai posté ce message, je terminais un papier à paraître prochainement normalement sur les "Utopies américaines" de Ronald Creagh (très bon livre, ceci dit, en passant), ouvrage paru chez AGONE, tout en lisant le livre de Ph. Chanial paru aux éditions LE BORD DE L'EAU... Et voilà...

Écrit par : stephane | 10 février 2010

Mais au delà de ça, quelle phrase quand même ! Combien, parmi les grands leaders socialistes, aujourd'hui, peuvent la lire sans sentir le rouge leur monter au front ?

Écrit par : stephane | 11 février 2010

Les commentaires sont fermés.