Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14 janvier 2010

LA PEUR...

1664927541_6.jpgPioché sur le blog de Bertrand Redonnet, l'Exil des mots :

" On ne leur disait pas grand chose, aux gens d’hier. Que des broutilles. L’organisation méthodique de la peur et de l’angoisse n’était pas encore en place. "

C'est sans doute là que réside l'essentiel de la différence, dans l'idée d'organisation méthodique. Car la peur, en elle-même, n'est pas neuve. C'est même elle qui régit le monde depuis toujours. Et, en matière de peur, nos ancêtres n'étaient pas mauvais non plus. Il faut voir le nombre de dieux, de fantômes et de croyances qu'ils nous ont légués pour conjurer leurs peurs, justement !

Mais ce mariage infernal entre un principe d'organisation méthodique qu'autorisent les plus perfomantes avancées du progrès, et cette peur ancestrale... Il y a là un mélange détonnant qui n'a pas fini de nous étonner !

Commentaires

...car les Celtes avaient peur que le ciel ne leur tombât sur la tête.
Je dis les Celtes parce que les Gaulois n'ont jamais su qu'ils s'appelaient des Gaulois, ce sont les romains, qui les ont ainsi nommés parce qu'ils avaient cette étrange pratique d'élever des coqs...(Gallus)
Les Celtes, donc avaient peur. Tous les peuples anciens avaient peur. Mais c'étaient leurs peurs à eux, nées de leur friction au monde, leur directement vécu, leur intelligence placée devant une énigme. Leurs tripes.
Il n'y avait pas une Claire Chazal pour leur souffler dans l'oreillec ce qui devait être considéré comme dangereux; Ni une grosse Bachelot, ni des enculés de journalistes, ni des fumiers de politiques, ni....
Le maintiesn de toutes les aliénations (les poesies muthologiques des cieux ayant dsiparu) passent par cet entretien quotidien de l'insécurité personnelle et de l'angoisse collective. Sur tous les sujets qui peuvent procurer du bonheur.
Une seule solution : La lanterne ! Faire een sorte que la peur change de camp
Et notre amitié.

Écrit par : Bertrand | 14 janvier 2010

Les commentaires sont fermés.