Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22 décembre 2009

ON PARLE DU GROGNARD...

Sans titre.JPGSur Anarlivres, site incontournable pour toutes celles et tous ceux qui souhaitent se tenir au courant des publications contestataires, Pascal Bedos a eu la gentillesse de rendre compte des deux dernières publications du Grognard (le n°11 et le Hors série consacré à Georges Palante).

 

*

 

« Le Grognard. Ce onzième numéro (septembre, 34 p., 7 euros, à commander à editions[at]petitpave.fr), contient entre autres un entretien entre Henri Viltard et C. Arnoult sur Jossot (1866-1951) dont les dessins aux aplats de couleur vive cernés d’un épais trait noir étrillaient la bourgeoisie, l’armée, la police, les gens d’Eglise dans L’Assiette au beurre. Un sacré personnage : anticlérical, il se convertira à l’Islam par anticolonialisme et bravade, et mourra athée. Une trop courte biographie de Lucy Parsons, dans la rubrique « Americans Rebels » : Noire, militante anarcho-syndicaliste, et veuve de l’un des « martyrs de Haymarket » ; un écrit de Jules Huret sur la réforme de l’« ortografe », datant… d’avril 1890 ; et bien d’autres textes, poèmes et notes de lecture complètent le sommaire. Site Internet. »

 

*

 

« Georges Palante. La revue Le Grognard a récemment consacré un hors-série au philosophe individualiste : « Georges Palante et la génération honnie » (96 pages, 13 euros). Avec, entre autres : « Un précurseur oublié de la sociologie de l’individu » (Stéphane Beau), « Frédéric Paulhan, la morale de l’ironie » (B. Baillaud, J. Paulhan), « Louis Estève, l’art de rester soi-même » (Colette Dalle), actualités de Georges Palante… La revue se définit ainsi : « Loin des modes et des avant-gardes, des esprits de chapelle et du parisianisme, tous les trimestres, Le Grognard vous propose une sélection de textes originaux et de trésors oubliés. Résolument inactuel, [il] affiche ouvertement sa nostalgie pour les revues mythiques du XIXe siècle (…) mais aussi pour certaines revues anarchistes fortement teintées d’idéologie individualiste telles que L’En dehors, L’Unique, L’Ordre naturel, La Mêlée… » Le dernier numéro (n° 9, mars, 7 euros, frais de port inclus) est disponible, avec notamment la participation de Marc Villemain et la seconde partie d’un très riche entretien avec Olivier Salazar-Ferrer sur Benjamin Fondane. La revue a un site Internet et un blog. Courriel.

Les commentaires sont fermés.