Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14 septembre 2009

Du chalutage à la criée, Jean Barbé

emeutes_jb22.jpgAglaé Vadet nous signale le dernier né de la collection Emeutes des éditions Bouquinstinct : Du Chalutage à la criée de Jean Barbé (poèmes).

 Ce qu’en dit l’éditeur

 Jean Barbé n'oublie pas l'encre sur le feu. Il saisit le verbe sur la pierre brûlante, le retourne prudemment, inspecte ses ailes qui annoncent le rythme, la cadence d'une prochaine douleur.

Les mots sont là, ils trépignent d'impatience : qu'on les sorte enfin du dictionnaire en respectant leurs origines. Or, Jean est un respectueux, il n'arrache pas les mots de leurs sens pas plus qu'il ne les cueille en haut de la tige, il les déterre lentement, mettant à nu chaque racine, puis il les replante parmi les minuscules copeaux de bois tiède qui composent sa page encore vierge. Le bonhomme n'est point ce vandale qui laisse des cicatrices bestiales à la gorge du chat, en se permettant de le nommer autrement qu'un chat. Son insolence est ailleurs, elle est dans la musique qu'il puise dans le silence, un silence paradoxal puisque avant de fixer le moindre mot, il lui faudra le vacarme du monde.

 Jean est un poète qui marche dans les rues, patauge dans les flaques d'eau, dérape dans les merdes de caniches, frôle des coudes des imperméables gris, traverse des ombres de femmes qui viennent tout juste de faire l'amour, vite fait, mal fait, croise des marins qui n'osent plus respirer de peur de gaspiller la vie. Jean promène la pluie des petits bistrots, observe, écoute, s'émeut, assiste à des scènes de trottoirs, retient son poing prêt à pulvériser le visage d'un imposteur qui lui renverse sa morale poisseuse sur le col du blouson. Jean Barbé est au monde, parmi la foule et son odeur opiniâtre de froc usé, dépiauté par les files d'attente.

Il ne peut en être autrement, plongez et vous lirez le Tout !

Commentaires

Merci Stéphane!
L'intro ci dessus est de Dan Leutenegger
Nous sommes heureux et fiers de compter Jean Barbé parmi nous pour la deuxième fois dans notre petite collection Emeutes...pas si petite d'ailleurs!

Un poème de Jean sur mon blog avec une présentaion complète
http://aglamiettes.canalblog.com

Écrit par : aglaé | 14 septembre 2009

Les commentaires sont fermés.