Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10 juillet 2009

Vinau et Garaud sont sur un bateau...

img291.jpgVous ne savez pas quel livre emmener à la plage cet été ? Le dernier Mary Higgins Clark ? Le nouveau Hablan Coben ? Le dernier Romain Sardou ? Pouah !!! 

 

Et si vous vous laissiez tenter par une publication plus originale ? Allez, je vais vous aider en vous signalant les dernières publications de deux de nos joyeux grognards…

 

img292.jpgCommençons par Christian Garaud qui nous présente ses Pommes Clochards, recueil de poèmes paru en mai 2009 (Polder n°141) sous l’égide de la revue Décharge (20, rue du Pâtis, 89130 TOUCY).  Magnifique assemblage d'instantanés de vie, sans chichis ni blablas. Un exemple ? « Toute sa vie, l'enfant va son chemin d'enfant dans un corps qui va son chemin de corps » (p.9).

 

lane_de_RB003.jpgEt pour faire le pendant de ce chouette recueil qui mêle si joliment simplicité et profondeur, voici deux volumes signés Thomas Vinau : Dormir dans les décombres, petite plaquette parue dernièrement aux éditions Microbes et L’Âne de Richard Brautigan aux éditions Du soir au matin. Thomas, j’en suis persuadé, restera parmi les poètes qui compteront et qui dureront dans les décennies à venir. Ses petites plaquettes seront un jour des collectors : alors n’hésitez pas, commandez-les dès aujourd’hui !

Commentaires

Mais qu'est-ce que ça veut dire ça Mr Beau ce «Pouah!!!» Et si certains aiment lire des auteurs populaires comme Mary Higgins Clark ou Hablan Coben...

Écrit par : OO7 | 12 août 2009

Pas beau mon "pouah, c'est vrai, cher (ou chère) 007... D'autant que je n'ai rien contre les lecteurs de Mary Higgins Clark ou de Hablan Coben.

Mon "Pouah" est d'autant plus impardonnable que je n'ai jamais rien lu ni de la première ni du second et que je suis pris ici en flagrant délit de prout-prouterie intello-j'me-la-pête alors que normalement je déteste ça !!! Pouah de moi-même, donc...

Merci pour ce justifié rappel à l'ordre. Et j'inscris Hablan Coblen au rang de mes prochaines lectures. Comme ça, je pourrai parler en connaisance de cause...

Écrit par : stephane | 17 août 2009

Les commentaires sont fermés.