Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29 mai 2009

Pas à pas, Tanguy Dohollau

PAP_Couv.jpgTanguy Dohollau, qui a eu la gentillesse de réaliser un superbe portrait de Georges Palante pour le Hors Série du Grognard tout juste paru, vient également de publier une bande dessinée intitulée : Pas à pas à l’écoute du silence (100 pages n&b et couleurs – Prix : 18,50 €, éditions Des Ronds dans l'O)

 

Argumentaire de l’éditeur :

 

Tanguy Dohollau est le fils de la poétesse Heather Dohollau dont il a illustré plusieurs ouvrages. Il a également travaillé avec Edmond Baudoin ou J-M.G. Le Clézio. Aujourd’hui Pas à pas est sa première bande dessinée en tant qu’auteur complet (scénario et dessin).

 

Nous vous invitons à découvrir son univers plein de poésie, de réflexion, d’ouverture sur le monde et les autres...

 

L’Histoire :

 

Au sommet de la gloire, un auteur de bande dessinée décide de prendre un peu de recul face à l’univers ultra commercial dans lequel il évolue et part s’isoler dans un coin de Bretagne. Au cours d’un cocktail, il remarque une jeune femme portant des lunettes de soleil, qu’il prend pour une personne snob et condescendante et dont il se moque. C’est un peu plus tard qu’il apprendra qu’en réalité, cette personne est aveugle ; elle a subi un accident et a perdu la vue.

 

Ces deux personnages vont s’apprivoiser doucement, se nourrir l’un de l’autre et, faisant suite à leurs échanges, chacun prendra son envol vers une nouvelle vie épanouissante. Pas à pas est un récit très enrichissant, aux personnages attachants, permettant de plonger au cœur de la peinture du Maître Chu-Ta (1626 - 1705), du cinéma japonais d’Ozu ou du Russe Tarkovski, plus ou moins présents tout au long du récit, cachés au milieu du silence... mais chut... écoutez-les plutôt !

28 mai 2009

Au pays du mufle, Laurent tailhade

a8140d580061716803300472d1c6ea25.jpgLes éditions Cynthia 3000 nous transmettent l’information suivante que nous relayons avec grand plaisir tant il nous semble important de rappeler au lecteur contemporain quel curieux bonhomme était Laurent Tailhade :

Vient de paraître :

Au pays du mufle de Laurent Tailhade.

Édition revue, augmentée et annotée par Gilles Picq
ISBN : 978-2-916779-07-2
146 pages. 15 x 21 cm. 300 gr.
Prix : 20 €

Entre 1884 et 1894, Laurent Tailhade publia, dans de jeunes revues telles que le Décadent, Lutèce ou le Mercure de France, des ballades et quatorzains s'en prenant férocement à ses contemporains, de l'homme de la rue au gendelettre. Ces poèmes aux « vers solides et de pur métal, à la fois sonore et précieux », sont, comme l'exprime Armand Silvestre dans sa préface à leur première édition en recueil, d'une « acuité d'ironie qui ne me semble jamais avoir été atteinte avant lui. »

Cette réédition d'Au pays du mufle, la première depuis 1920, contient non seulement les variantes des précédentes éditions, mais aussi plusieurs inédits, issus de revues oubliées ou de manuscrits, ainsi que quelques beaux pastiches décadents et de très curieux faux Rimbaud. Le tout est généreusement commenté par Gilles Picq, biographe de Laurent Tailhade.

Tous les détails ICI .

27 mai 2009

L'Autre livre et Eric Hazan

l autre livre.JPGAlors que les interpellations musclées se multiplient dans le monde de l’édition contestataire (Éric Hazan, Héléna Autexier, Samuel Autexier, Johanna Bouchardeau, François Bouchardeau…) et que le principe même de la liberté d’expression est de plus en plus régulièrement mis à mal dans notre belle démocratie (ah, on peut bien se moquer des turcs qui traînent sur le banc des accusés un éditeur assez obscène pour rééditer Apollinaire !), l’association L’Autre Livre, par le biais de son trésorier Gérard Cherbonnier (également responsable des éditions du Petit Pavé), a publié le 25 mai le communiqué suivant :

http://bibliobs.nouvelobs.com/files/LAL_lautrelettre_8.pdf

Gérard, après ça, tu seras probablement un des prochains sur la liste des interpellés ! Promis, nous t’apporterons des oranges en prison !

06:00 Publié dans En vrac | Lien permanent | Commentaires (1)

26 mai 2009

Le terrorisme et le néant

LE MONDE : La police vous considère comme le chef d'un groupe sur le point de basculer dans le terrorisme. Qu'en pensez-vous ?

JULIEN COUPAT : Une si pathétique allégation ne peut être le fait que d'un régime sur le point de basculer dans le néant.

Propos recueillis par Isabelle Mandraud et Caroline Monnot
Le Monde, 26 mai 2009

09:54 Publié dans En vrac | Lien permanent | Commentaires (0)

25 mai 2009

Georges Palante et la génération honnie

img257.jpg

Nous avons le plaisir de vous annoncer la publication du premier hors série du Grognard. Georges Palante et la génération honnie (94 pages, 13,00 €)

 

Extrait de la préface :

 

Le 16 mai 1913, Georges Palante décide de consacrer sa chronique philosophique du Mercure de France à ce qu’il nomme, pour l’occasion, « la génération honnie ». Cette génération, comme il nous l’explique très vite, c’est la sienne, « c’est la génération dite des intellectuels » : « Hélas ! c’est ma génération ; c'est la nôtre, ô mes pauvres contemporains qui nous essayions à philosopher vers les années 1880. » Et cette génération, à la veille de la première guerre mondiale, n’a pas bonne presse, comme il le reconnaît volontiers : « génération névrosée, décadente, en proie au mal de l’analyse, à l’opium déterministe, à la narcose pessimiste, au dilettantisme vieillot, à l’immoralisme éhonté ! J’arrête là la liste des gentillesses dont on nous gratifie. »

 

Palante pressent très bien, à cette époque, que « la roue a tourné » et que le temps des « incorrigibles spectaculaires » dont il fait partie est révolu. Place aux jeunes, ou plus exactement à « cette génération toute neuve qui ne parle que d’agir, de créer, de faire de grandes choses » et qui se caractérise par « cet enthousiasme pour l’action, pour les convictions fortes et salutaires, pour la restauration de l’ordre, de la discipline intellectuelle et morale ». Quelques paragraphes plus loin, il conclut : « les hommes d’action sont les maîtres de l’heure ».

 

C’est à quelques uns des illustres oubliés de cette génération honnie que nous avons essayé de redonner un peu de vie dans ce Hors Série.

 

 

SOMMAIRE :

 

- AVANT PROPOS : Stéphane Beau – Goulven Le Brech

- GEORGES PALANTE, UN PRECURSEUR OUBLIE DE LA SOCIOLOGIE DE L’INDIVIDU : Stéphane Beau

- FREDERIC PAULHAN, LA MORALE DE L'IRONIE : Bernard Baillaud – Jacqueline Paulhan

- LUDOVIC DUGAS, JEAN-JACQUES ROUSSEAU ET LA TIMIDITÉ, DÉSACCORD ENTRE LE CŒUR ET L'ESPRIT : Présentation Goulven Le Brech

- LOUIS ESTEVE, L’ART DE RESTER SOI-MEME : Colette Dalle

- EMILE TARDIEU, LA DECOUVERTE D’UN LIVRE INAUGURAL : L’ENNUI, ETUDE PSYCHOLOGIQUE : Horia Patrasco

- JULES DE GAULTIER, LETTRES A BENJAMIN DE CASSERES : Sélectionnées et présentées par Mitchell Abidor

- LOUIS PRAT, LE SAGE DES PYRENÉES ORIENTALES : Goulven Le Brech
- ACTUALITE DE GEORGES PALANTE

De quoi j'me mail !

X., 4 ans : « Au clair de la lune, mon ami Pierrot, prête-moi ta plume, pour écrire un mail... »

21 mai 2009

Jean Lorrain

Sans titre.JPG« Nul ne s’entend comme M. Jean Lorrain à faire de grands gestes pour nous révéler en fin de compte de tout petits vices, presque aussi anciens que le déluge. Une tapette dans un verre d’eau ».

P. Masson, Regards littéraires d’un Yoghi, La Plume, 15 mai 1895, 9.185.

06:00 Publié dans En vrac | Lien permanent | Commentaires (1)

17 mai 2009

Le Grognard 10 prend forme...

LG10.JPGLe n°10 du Grognard sera disponible dans le courant de la première quinzaine de juin.

 

Le sommaire :

 

- Anne-Lou Steininger : Miroir

- Christophe Esnault : Quel est ton désir ? (extrait)

- Pascal Pratz : L’Argent, voilà l’utopie

- Thomas Grison : Les Onguents (extrait)

- Christian Garaud : Le Campeur du jardin du Luxembourg

- Jules Lequier (1814-1862) : Pensées et aphorismes

- Mitchell Abidor : Americans rebels : Clarence Darrow (chronique)

- Yves Plamont : Deux poèmes

- Jules Michelet (1798-1874) : L’Oiseau (extrait)

- Fred Johnston : Galway (poème)

- Stéphane Prat : L’Incomparable (chronique)

- Pascale Arguedas : L’Oiseau Vialatte est un drôle d’animal

- Patrice Locmant : La Jeune martyre (chronique d'art)

- Khun San : Bangkok

- Stéphane Beau, Goulven Le Brech, Stéphane Prat : Du côté des livres.

Où trouver Le Grognard ?

tete.JPGVous voulez savoir comment faire pour vous abonner au Grognard ? Vous vous demandez où vous pouvez l’acheter ou le commander ?

 

Toutes les réponses à vos questions sont ICI.

16 mai 2009

Apprendre à écrire ?

img250.jpg
Cliquez sur l'image pour l'agrandir.