Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25 mai 2009

Georges Palante et la génération honnie

img257.jpg

Nous avons le plaisir de vous annoncer la publication du premier hors série du Grognard. Georges Palante et la génération honnie (94 pages, 13,00 €)

 

Extrait de la préface :

 

Le 16 mai 1913, Georges Palante décide de consacrer sa chronique philosophique du Mercure de France à ce qu’il nomme, pour l’occasion, « la génération honnie ». Cette génération, comme il nous l’explique très vite, c’est la sienne, « c’est la génération dite des intellectuels » : « Hélas ! c’est ma génération ; c'est la nôtre, ô mes pauvres contemporains qui nous essayions à philosopher vers les années 1880. » Et cette génération, à la veille de la première guerre mondiale, n’a pas bonne presse, comme il le reconnaît volontiers : « génération névrosée, décadente, en proie au mal de l’analyse, à l’opium déterministe, à la narcose pessimiste, au dilettantisme vieillot, à l’immoralisme éhonté ! J’arrête là la liste des gentillesses dont on nous gratifie. »

 

Palante pressent très bien, à cette époque, que « la roue a tourné » et que le temps des « incorrigibles spectaculaires » dont il fait partie est révolu. Place aux jeunes, ou plus exactement à « cette génération toute neuve qui ne parle que d’agir, de créer, de faire de grandes choses » et qui se caractérise par « cet enthousiasme pour l’action, pour les convictions fortes et salutaires, pour la restauration de l’ordre, de la discipline intellectuelle et morale ». Quelques paragraphes plus loin, il conclut : « les hommes d’action sont les maîtres de l’heure ».

 

C’est à quelques uns des illustres oubliés de cette génération honnie que nous avons essayé de redonner un peu de vie dans ce Hors Série.

 

 

SOMMAIRE :

 

- AVANT PROPOS : Stéphane Beau – Goulven Le Brech

- GEORGES PALANTE, UN PRECURSEUR OUBLIE DE LA SOCIOLOGIE DE L’INDIVIDU : Stéphane Beau

- FREDERIC PAULHAN, LA MORALE DE L'IRONIE : Bernard Baillaud – Jacqueline Paulhan

- LUDOVIC DUGAS, JEAN-JACQUES ROUSSEAU ET LA TIMIDITÉ, DÉSACCORD ENTRE LE CŒUR ET L'ESPRIT : Présentation Goulven Le Brech

- LOUIS ESTEVE, L’ART DE RESTER SOI-MEME : Colette Dalle

- EMILE TARDIEU, LA DECOUVERTE D’UN LIVRE INAUGURAL : L’ENNUI, ETUDE PSYCHOLOGIQUE : Horia Patrasco

- JULES DE GAULTIER, LETTRES A BENJAMIN DE CASSERES : Sélectionnées et présentées par Mitchell Abidor

- LOUIS PRAT, LE SAGE DES PYRENÉES ORIENTALES : Goulven Le Brech
- ACTUALITE DE GEORGES PALANTE

Les commentaires sont fermés.