Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09 mars 2009

Après le marché...

img147.jpgLe Marché de Poésies et de littératures de Nantes est terminé, et le bilan a été nettement positif. Pas mal de ventes, ce qui n’est jamais désagréable, mais aussi plein de rencontres toutes aussi sympathiques qu’instructives.

 

Parmi ces rencontres, nous avions envie d’en saluer ici quelques-unes. Pour commencer la très distinguée revue Midi qui, sous une couverture très (trop ?) austère cache des trésors de littératures et de poésies contemporaines mais aussi oubliées. Bref, une grande cousine parisienne du Grognard éminemment digne d’intérêt.

 

n_9_320476571_5b332263b9_o_jpg_jpg.jpgDeuxième rencontre, celle de Jean Lenturlu, musicien, aphoriste et graphiste, amoureux de Stendhal et des vieux bouquins qui a produit deux livres dans lesquels il développe tout son talent : La Forêt des hommes perdus (livre agrémenté d’un CD) et Balthazar Cannibale.

 

Troisième rencontre, celle de Philippe Gicquel et de la revue Saltimbanques ! qui, bien que n’existant plus depuis fin 2008, est toujours en vente et propose des sommaires richement garnis où l’on retrouve des noms qui ne sont pas étrangers au Grognard (Thomas Vinau, Patrice Maltaverne etc.)

 

img146.jpgEnfin, dernière rencontre (et non la moindre) le public dont les réactions ont toutes été bienveillantes et dont les remarques judicieuses vont nous permettre de faire évoluer quelque peu le Grognard lors des futurs numéros.

 

Et pour conclure : un grand bravo à Luc Vidal (Ed. du Petit Véhicule) et à ses acolytes pour ce beau salon organisé de main de maître.

Les commentaires sont fermés.