Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28 février 2009

Abonnez-vous au Grognard !

img121.jpgLe Grognard a sa dignité, mais il ne vit pas, hélas, seulement d’amour et d’eau fraîche. Nous profitons donc de la parution de ce premier numéro de 2009 pour vous rappeler que vos abonnements nous permettent de préparer plus sereinement les numéros à venir.

 

L’abonnement ? 30 € et vous recevez directement chez vous les 4 numéros de l’année ! C’est pas merveilleux, ça ?

 

l'ardoise recto.jpgEt en plus, cerise sur le gâteau, nous vous offrons gratuitement, avec le n°9, un exemplaire du tout nouveau livre de Stéphane Prat, L’Ardoise, tout juste sorti des presses des Editions Asphodèle (co-édition du Grognard) !

 

Alors n’hésitez pas plus longtemps. Préparez vos chèques, à l’ordre du Grognard et contactez-nous à l’adresse suivante : revue.le.grognard@gmail.com !

27 février 2009

Le Grognard n°9 est disponible !

img121.jpgLe 9ème Grognard est disponible et, avis aux frileux, il gronde, il griffe et il grogne encore plus fort que d’habitude.

L'exemplaire est à 7 € (frais de port inclus) La commande est à passer auprès des éditions du Petit Pavé : par mail : editions@petitpave.fr  ou par courrier : Éditions du Petit Pavé - Boîte Postale 17 - 49320 Brissac-Quincé - FRANCE

LE SOMMAIRE :

 - Marc Villemain : Écrire, dit-il
- Thomas Vinau : Des Brioches (poème)
- Mitchell Abidor :  American rebels : Voltairine De Cleyre
- Chantal Baligand :  Extase éphémère (poème)
- Goulven Le Brech : Entretien avec Olivier Salazar-Ferrer #2
 - Benjamin Fondane (1898-1944) : Le Romantisme allemand
- Jean-Pierre Lesieur : Portrait du poète aujourd’hui
- Olivier Verdun :  La Criminalisation de l’engagement politique
- Patrice Maltaverne : Vote utile (poème)
- Anthony Mouillon, duc de trèfle : Mordioussssssss !
- Mikaël Lugan : Fragments poéthiques
- Goulven Le Brech, Pascale Arguedas, François-Xavier d’Arbonneau, Stéphane Beau : Du côté des livres.

20 février 2009

Et que morts s'ensuivent...

34800031.jpgMarc Villemain, qui est au sommaire du neuvième Grognard, et qui m’a gentiment invité à participer à l’aventure collective des 7 mains a fait paraître, il y a quelques jours, son troisième livre : un recueil de nouvelles intitulé Et que morts s’ensuivent (Le Seuil).

Bien curieux livre, ma foi ! Tenu en main, comme ça, il ne paye pas de mine : peu épais, renfermant tout au plus une dizaine de textes on se dit qu’il sera vite dévoré et qu’il laissera certainement un goût de trop peu à l'amateur de pavés que je suis… Et pourtant, une fois achevé, on a bel et bien la curieuse impression d’avoir lu un volume de plusieurs centaines de pages, de s’être noyé des jours durant dans des univers parallèles, tous plus envoûtants les uns que les autres, et d’être revenu miraculeusement vivant de moults troublants voyages dans des confins ou ne règnent plus que la mort et la folie ! Comme quoi, il ne faut pas se fier aux apparences : sentence qui pourrait d’ailleurs servir de sous titre au recueil lui-même tant chaque nouvelle nous rappelle magistralement qu’il suffit juste, parfois, de gratter un petit peu la surface des choses, de décaler d’un rien l’ordre du réel, pour que tout bascule et pour que s’ouvrent en grand les portes du néant.

Ce décalage entre la minceur objective du recueil et cette impression de profusion que l’on ressent à sa lecture s’explique sans doute par la qualité du style de Marc Villemain. Son style est riche, précis, précieux peut-être parfois, mais en tout cas compact, copieux, généreux et toujours maîtrisé ; c’est un style qui agacera forcément les amateurs de cette langue semi parlée dont certains n’ont de cesse de chanter les louanges, mais qui enchantera les nostalgiques des Barbey d’Aurevilly, Villiers de l’Isle adam et autres illustres ciseleurs de phrases.

Cette impression de décalage s’explique aussi, probablement, par le sentiment de trouble et de malaise indéfinissable qui nous envahit à la fin de chaque nouvelle et qui nous oblige à reposer le livre quelques temps avant d’attaquer la suivante. Car, avec son petit air de ne pas y toucher, et tout en saupoudrant sa prose de notes humoristiques ou burlesques, Marc Villemain nous entraîne dans des zones sombres ou nous n’avançons normalement qu’en traînant les pieds. La « folie ordinaire » qui habite ses « contes » nous renvoie à maintes reprises à nos propres folies, à nos propres peurs, à nos propres failles, fractures, ruptures… Ne pourrions nous pas déraper, nous aussi, comme cette femme qui, brusquement crève les yeux de son amie d’enfance ? N’avons-nous pas eu envie, nous aussi, certains soirs, de refermer définitivement sur nous le drap de notre lit ? N’avons-nous jamais rêvé de refaire à l’envers le chemin de notre vie et de retourner vers l’enfance ? (Ah ! cette scène où une petite fille vient s’endormir, en toute innocence, auprès de son père dont le corps refroidit déjà me hantera sans doute longtemps !)

Bref, un très bon volume, à recommander chaudement.

19 février 2009

Bulletin des Amis de SaintPol-Roux n°3

untitled.JPGLe Bulletin des Amis de Saint-Pol-Roux n°3 est disponible.

 Il est tiré à 101 exemplaires, vêtu d'une couverture ivoire, qui est la couleur qu'adopte le papier lorsqu'il ne vieillit pas trop mal, et recèle, sur soixante pages, le dossier de réception des trois volumes des Reposoirs de la Procession, nouvelle série : La Rose et les épines du chemin (1901), De la Colombe au Corbeau par le Paon (1904) et Les Féeries intérieures (1907). Toutes infos pour commander ce numéro : ICI.

 SOMMAIRE

Frontispice : portrait photographique de Saint-Pol-Roux (ca 1900)
"Présentation", par Mikaël Lugan

 LA ROSE ET LES EPINES DU CHEMIN
"Revue des Revues", par Albert MOCKEL
"La Rose et les Epines du Chemin", par Camille MAUCLAIR
"Les Livres", par Gustave KAHN
"Quelques beaux poètes français mal connus", par Camille MAUCLAIR
"Mouvement littéraire : La Rose et les épines du chemin", par André BEAUNIER
"La Rose et les épines du chemin", par Henri GHEON
"Lettre à Saint-Pol-Roux", de Maurice BARRES
"Saint-Pol-Roux", par André FONTAINAS
"La Rose et les épines du chemin", par Alcanter de BRAHM
"Chronique littéraire", par Georges RENCY

 DE LA COLOMBE AU CORBEAU PAR LE PAON
"Lettre à Saint-Pol-Roux", de Francis JAMMES
"Propos", par Francis de MIOMANDRE
"Saint-Pol-Roux", par Paul SOUCHON
"De la colombe au corbeau par le paon", par Jean de GOURMONT

 LES FEERIES INTERIEURES
"Lettre à Saint-Pol-Roux", de Paul VALERY
"Les Féeries intérieures", par Constantin LAHOVARY-SOUTZO
"Saint-Pol-Roux", par Francis de MIOMANDRE
"Les Féeries intérieures", par Jean de GOURMONT
"Lettre à Saint-Pol-Roux", de Grégoire LE ROY
"Deux Ermites littéraires", par LEGRAND-CHABRIER
"Les Féeries intérieures", par LEVEL-REGNE

 RECENSIONS RETROUVEES
"Les Reposoirs de la Procession" (1893), par Emile VERHAEREN (?)
"La Dame à la Faulx", par P. SAINT-MARCEL
Saint-Pol-Roux & ses commentateurs, notices par Mikaël Lugan

18 février 2009

Le jeudi, c'est Stéphane !

604684540.jpgDemain c’est jeudi… Je ne sais pas si c’est le jour des raviolis mais en tout cas c’est le jour où je prends ma première permanence sur le blog des 7 mains ! Les camarades Villemain, Redonnet et Urien ont déjà mis la barre bien haute ! Il va falloir tâcher d’être à la hauteur…

 

C’est ICI que ça se passe…

17:06 Publié dans En vrac | Lien permanent | Commentaires (2)

17 février 2009

Bulletin Célinien n°305

img084.jpgLe n°305 (février 2009) du Bulletin Célinien est disponible. Il est consacré au très polémique Lucien Combelle. On peut le commander par mail à l’adresse suivante : celinebc@skynet.be. Plus d’informations ICI. Signalons, en 4ème de couverture une bien belle pub pour Le Grognard !

16 février 2009

Pub !

img086.jpg
(L’Indic, n°2, février 2009)
(Cliquez sur l'image pour l'aggrandir)

¿ LES 7 MAINS ¿

1302475628.2.jpg

Sept auteurs pour un même blog – disons plutôt un même cahier d'exercices : voilà qui tient de la gageure !

 Pourtant, chaque jour, à neuf heures tapantes, Stéphane Beau, Jean-Claude Lalumière, Fabrice Lardreau, Claire Le Cam, Bertrand Redonnet, Emmanuelle Urien et Marc Villemain se relaient sur la toile, tous libres de noircir à leur guise un espace sans contrainte ni ligne éditoriale, uniquement dédié à l'écriture.

 Le blog débute ce lundi 16 février 2009 ; il vous attend ICI.

Bonne lecture !

¿ Les 7 mains ¿
Sept auteurs, un cahier
Stéphane Beau, Jean-Claude Lalumière,
Fabrice Lardreau, Claire Le Cam, Bertrand Redonnet,
Emmanuelle Urien, Marc Villemain

13 février 2009

Marché de poésies et de littératures

marche.JPGLe Grognard aura cette année son stand à lui tout seul à l’occasion du Marché de poésies et de littératures organisé à l'occasion du Printemps des Poètes 2009 par les Editions du Petit Véhicules et la revue littéraire Incognita.

 

Le marché se déroulera à Nantes (Manufacture des tabacs) le vendredi 6 mars de 18 h 30 à 22 heures, le samedi 7 mars de 10 h à 22 heures et le dimanche 8 mars de 10 h à 19 heures.

 

Ce  Marché de Poésies et de Littératures sera l'occasion de rencontres avec une quarantaine d'éditeurs venus de la Région Pays de Loire, d'autres régions de France et de Belgique. Le programme propose des rencontres d'auteurs, des lectures. Parmi les invités, Rufus, Serge Wellens et Bruno Doucey.

 

Le programme est à télécharger ICI.

12 février 2009

L'Indic n°2 est disponible

img085.jpg

Et de 2 ! Le deuxième numéro de la revue L’Indic, feuille spécialisée dans le polar et la littérature noire, est enfin disponible. On y trouve des entretiens déjantés (avec Jean-Bernard Pouy par exemple, un dossier consacré aux banlieues dans les polars, des recensions, et des créations (une nouvelle de Eric Scilien et un poème de Stéphane Prat).

 

On sent que cette petite revue – qui nous rappelle de manière judicieuse qu’on peut être intelligent sans être prétentieux – commence à nettement trouver ses marques. Bravo !

 

Pour toute commande (4 € + frais de port) : fonduaunoir44@gmail.com