Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15 octobre 2008

Tragique de l'existence...

Pouvez-vous imaginer la détresse de la maman grenouille qui, à la maternité, ne peut même pas recompter les doigts de ses petits têtards pour vérifier s’il n’en manque aucun ?

14:05 Publié dans En vrac | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

"S'il suffisait de se mettre en position du lotus pour accéder à l'illumation, toutes les grenouilles seraient des bouddhas."

Louis Pauwels

Écrit par : Pascale | 16 octobre 2008

au contraire, aucune detresse, c'est meme pratique: faut pas s'inquieter si l'un entre eux a disparu, puisque leur nombre etait toujours inconnu

Écrit par : Romeo People search | 15 janvier 2009

Les commentaires sont fermés.