Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26 septembre 2008

Le Facétieux Picard...

picard.jpg« Heidegger, quel bunker ! Il est fort, le vieux, mais jusqu’à quel point. Un peu plus d’ironie là-dedans aurait permis à la lumière d’entrer. (Que les heideggériens fanatiques ne s’empressent pas, à leur habitude, d’engager une campagne pour défendre leur idole, texte à l’appui. J’avoue ne pas lire l’allemand et à peine le Heidegger en traduction. Mais je ne peux pas toujours prendre Huisman pour tête de Turc !) »

Georges Picard, Le Philosophe facétieux, José Corti, 2008.

15:43 Publié dans lectures | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Autre petite phrase, piochée dans le livre :

" On dirait que les raisonnements abstraits ne fournissent que des vérités de synthèse.
- Et que veux-tu qu'ils fassent d'autre ? La danse du ventre ? "

Écrit par : stephane | 27 septembre 2008

Les commentaires sont fermés.