Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27 juin 2008

Editions SULLIVER

sulliver.JPGA quoi mesure-t-on l’importance d’une maison d’édition ? A la taille de sa structure ? Au nombre de ses salariés ? Au nombre de ses publications annuelles ? Ou à la qualité de son catalogue ? Car si, au regard des premiers critères les Éditions Sulliver peuvent être qualifiées de « petites », quand on prend la peine de consulter leur catalogue, force est d’admettre qu’il n’en est rien ! Si vous ne connaissez pas, allez y jeter un œil sans plus tarder en cliquant ICI.

 

Parmi les nouveautés, signalons la Conquête du désastre de FP Mény, SDF et trimardeur, poète sans attache, décédé le 11 juin dernier. Lire, ci-dessous, l’argumentaire de l’éditeur :

 

« Viens écrire un livre avec moi sur le trottoir puisque t'es si malin. » L’auteur se revendique « écrivain vagabond », mais notre monde brutal lui renvoie une image en forme de sigle : SDF ! Le livre brasse les révoltes et les errances. Tout en explorant sans relâche les contrées de l'esprit où langage et pensée prennent forme et s’allient. « Lyrique, gouailleur, insinuant, sarcastique… Répétitions incantatoires, polémiques, ellipses, interruptions, ruptures, où se mêlent inserts, maximes, aphorismes. La question étant de glisser à travers.» Le rythme et l’invention verbale conjugués – et un humour désespéré toujours présent – portent la langue à un rare niveau d’incandescence.

11:53 Publié dans En vrac | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.