Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11 septembre 2007

Anita O'Day

53ca14569fb1cca3e93f07cd9a227e3e.jpgSi c’est au pied du mur que l’on reconnaît le maçon, nul doute que c’est au pied du « standard » que l’on reconnaît la diva du Jazz. Et sur ce point là, Anita O’Day n’a rien à envier à ses illustres collègues, les Ella Fitzgerald et autres Sarah Vaughan. Pour preuve cet extrait du Festival de Jazz de Newport en 1958 qui fut un des moments importants de sa carrière : ICI

Les commentaires sont fermés.