Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03 juillet 2007

Chômeurs qu'attendez-vous pour disparaître?

b713d74f2a283bdad74a53c9fe8ce3a6.gifUn petit mot sur l’ouvrage collectif : Chômeurs, qu’attendez-vous pour disparaître, paru il y a quelques mois de cela aux éditions « Après la lune ».

Lors de sa parution, j’avais jeté un regard assez peu clément sur ce bouquin que j’avais catalogué – bien trop hâtivement, je le constate maintenant – dans la catégorie de ces pamphlets bidons, vite (et mal) écrits par quelques littérateurs en manque de liquidité. On en voit tellement de ces « témoignages » plus ou moins plausibles, de ces récits d’enfances violées, de destins volés, de ces mémoires d’ex-sportifs ex-dopés, d’ex-flics, d’ex- star d’un jour, de ces « livres scoops » sur la corruption, sur la vie sexuelle et les déboires conjugaux de nos chers élus…

Tout faux ! Avec beaucoup d’intelligence, de nuance et de pertinence Chômeurs, qu’attendez-vous pour disparaître, nous offre un panorama très précis de la réalité du chômage aujourd’hui. Et pas seulement de sa réalité « statistique ». La parole est amplement laissée à ceux qui vivent le chômage au quotidien : les chômeurs, mais aussi quelques représentants de l’ANPE qui expriment au fil des pages l’immensité de leur souffrance.

Le livre, dirigé et édité par Jean-Jacques Reboux réussi ce pari, pourtant improbable, sur un sujet où la souffrance, la rage et le désespoir auraient pu autoriser un débordement d’invectives de condamnations et de règlements de comptes, d’offrir un plaidoyer très noble, très digne et très clair de la condition de milliers d’hommes et de femmes dont l’humiliation est le pain quotidien.

Un livre plein d’humanité qui évite soigneusement de sombrer dans le manichéisme : bref, un livre important qui a définitivement trouvé sa place, dans ma bibliothèque, entre La Misère du Monde de Bourdieu et La France Invisible , ouvrage dirigé (par mon – quasi – homonyme) Stéphane Beaud.

16:00 Publié dans lectures | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Un Français dans l’espace
http://www.conquistador-space440.blogspot.com/

Écrit par : xray | 13 juillet 2007

Les commentaires sont fermés.