Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04 juin 2007

Rappel aux grognards...

Nous vous rappelons que le Blog du Grognard est le blog de la revue avant d’être celui de son animateur. N’hésitez donc pas à nous faire part de vos annonces, coups de cœur pour tel ou tel site, coups de gueules… Tout cela sera étudié et éventuellement affiché.

Commentaires

Bonjour Stéphane,
Je relaie actuellement sur mon blog un appel à contribution lancé par les éditions Après la Lune attaquées en Justice par l'Opus Dei (ceci n'est pas une fiction!), concernant un roman "criminel" de Catherine Fradier : Camino 999, dont l'intrigue implique plus ou moins étroitement la dite organisation. Jean-Jacques Reboux (l'éditeur) et l'auteur semblent confiants, puisqu'il s'agit d'une pure oeuvre de l'esprit... Mais tout de même, il faut bien financer la défense...
Autrement, je ne manquerai évidemment pas de réagir sur le blog du grognard. J'aprécie particulièrement les traductions que vous offrez de la poésie de Benjamin De Casseres, et dans ces cas-là il n'y a rien à ajouter... Peut-être pourriez-vous nous donner quelques précisions, tant sur votre travail de traduction que sur le bonhomme lui-même.
Evidemment, il serait intéressant qu'un échange puisse s'engager et se mener concernant le Grognard,mais je ne sais pas, ça reste votre espace, non?

Écrit par : Stéphane Prat | 04 juin 2007

Le Grognard reste "mon" espace dans le sens où c'est moi qui valide (qui "modère" comme on dit sur le web) les propos et propositions qui sont faites. Mais il me semble logique que les collaborateurs du Grognard puissent aussi utiliser cet espace.

Concernant Benjamin De Casseres (1873-1945), poète, essayste et grand connaisseur de la littérature française, c'est un auteur pour lequel j'ai une réelle affection. J'en parlerai plus longuement dans un futur numéro "spécial" du Grognard consacré au "voix américaines oubliées"

Écrit par : stephane | 04 juin 2007

Les commentaires sont fermés.