Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30 mai 2007

Ouvertures de champs...

de760be0cef2001d5d4873d50fc8b89f.jpgVous en avez marre de ces mercenaires des lettres qui ont toujours un avis sur tout, qui peuvent noircir des dizaines (voire des centaines de pages) sur n’importe quel sujet, et dont le seul souci est de prouver au lecteur ébahi l’étendu de leur talent et de leur intelligence ? Moi aussi.

Car être exigeant sans être ennuyeux, ce n’est pas toujours facile ! D’où l’importance de le signaler quand, par hasard, nous tombons sur un site qui réunit à la fois rigueur, intelligence et lisibilité.

Placé sous l’égide des Nietzsche, Wittgenstein, Deleuze, Stirner, le site D’Ouvertures de Champs nous invite à de bien agréables balades dans un univers à mi-chemin entre la philosophie, la littérature et le cinéma.

13:15 Publié dans En vrac | Lien permanent | Commentaires (0)

29 mai 2007

John Frusciante et Ataxia...

5256b12d8182007d00a3c1d3e84cec07.jpgJohn Frusciante, guitariste des très populaires Red Hot Chili Peppers, compose à ses heures perdues des albums solos pleins de charme et totalement détachés de tout souci commercial.

Le 29 mai marque la sortie du second volet des sessions d’Ataxia, groupe ultra temporaire (son existence de vie n’a pas excédé deux semaines) composé de John Frusciante, de Joe Lally (Fugazi) & de Josh Klinghoffer (Bicycle Thief, PJ Harvey).

Frusciante et ses acolytes nous offrent là cinq titres placés sous le signe de l’écriture automatique de Breton et Ernst ; cinq morceaux en partie improvisés, construits autour de phrases musicales qui se répètent et se répondent.

Surprenant… et beau !

20:25 Publié dans En vrac | Lien permanent | Commentaires (0)

27 mai 2007

Le Manchot-Epaulard

bf79ae05f31fd9539e4cb01eff1bb343.jpgStéphane Prat, qui collabore au n°2 du Grognard (à paraître en juin 2007), lance son blog : le Manchot-Epaulard.

 

Pour le moment le manchot n’a pondu qu’un seul œuf (ou un seul article si vous préférez).

 

A suivre, donc.

09:15 Publié dans En vrac | Lien permanent | Commentaires (0)

26 mai 2007

LE MONDE DE MONSIEUR GLOU - 12 -

775b22241efd14afde048141fc810e3a.jpgela fait des années que Monsieur Glou s’épuise à le répéter : les étrangers, il n’a rien contre, à condition qu’ils se comportent comme de bons français ; les pédophiles et autres vicieux comme les homosexuels, on n’y peut rien : ce sont des malades ; les chômeurs et les « Rmistes » ? tous des fainéants ! Les jeunes ? des petits voyous qu’il faut mettre au pas…

Seulement, à chaque fois qu’il aborde ces questions, ses collègues l’interrompent très vite : « vieux réac », « triste râleur », « pauvre coincé », « nazillon », « aigri »… les noms d’oiseaux fusent et il doit battre en retraite.

Il y en a pourtant certains qui tiennent le même discours et auxquels on déroule le tapis rouge.

C’est à n’y rien comprendre...

24 mai 2007

Han Ryner

04e1fe2e07af82f70e0232dab0daa85c.png

2007 marquerait-il le retour de cette belle figure de l’individualisme anarchiste qu’était Han Ryner (1861-1938) ? Je n’en sais rien. En tout cas, c’est avec plaisir que nous signalons deux événements notables le concernant :

 

1) La réédition du Père Diogène, livre initialement paru chez Figuière en 1920  (éditions Premières Pierres)
2) L’ouverture d’un Blog qui lui est entièrement consacré.

19:00 Publié dans lectures | Lien permanent | Commentaires (0)

22 mai 2007

Le Grognard n°2 - Juin 2007

8eb31a8d1e97bc8f355f0608dad0caa1.jpgLe n°2 du Grognard sera en ligne le 1er juin. Au sommaire de ce numéro :

- Eric Rommeluère : Les Bouddhas naissent dans le feu (extrait)
- Jean Delpech : Entretien avec E. Rommeluère
- Serge Muscat : Le Grand désordre
- Fabrice Petit : La Clémence de l’inutile (extrait)
- Stéphane Beau : Contingences 3 & 4
- Stig Dagerman : Un Avenir radieux
- Stéphane Prat : Sur le travail de la solitude
- Justine Mériau, Thierry Guérin, Guillaume Vivier, Jean Crill, Pascale Arguedas, Aglaé Vadet : L’Atelier des muses (poèmes)
- Mitch Abidor : American Rebels (B.R. Tucker, lettres inédites)
- Vincent Dubuc : L’Amour libre et l’anarchisme
- Stéphane Beau, Maryne Cervero : Du côté des livres…

A bientôt...

Réflexions sur Motörhead et la condition humaine

e3eea41369e0e62def2a81baf5fb0e5f.jpgDe retour d’un concert de Motörhead, hier soir…

Ah ! Motörhead, et son illustre bassiste chanteur, Lemmy Kilmister, droit dans ses bottes depuis plus de 30 ans, qui n’a jamais changé de cap, jamais dévié d’un poil et qui est encore capable de délivrer en 2007 un Rock and Roll sans fioritures, brut de décoffrage, fleurant bon la sueur, la bière et l’huile de vidange !

Je ne suis pas objectif : j’ai découvert Motörhead en 1982, à 14 ans, et il reste sans doute dans mon affection pour eux quelque chose qui relève de la nostalgie ; mais pas seulement. C’est ce que je pensais hier soir, dans la « fosse », pendant que l’inusable Lemmy (62 ans !) massacrait sa basse et que le batteur – échappé du Muppet Show – se déchaînait sur sa batterie.

Premier pincement au cœur en arrivant dans la salle : de gentils « hôtes d’accueil », tout de noir vêtu, courent derrière tous ceux qui ont le malheur d’allumer une cigarette : il faut respecter la loi sur l’interdiction de fumer dans les lieux publics… Vont et viennent également d’autres braves jeunes gens, coiffés de jolies casquettes roses, qui proposent des filtres à oreilles. Tout ceci n’est pas bien méchant : c’est pour notre bien. Mais quelque part, cela m’a peiné (et pourtant je ne fume pas et je n’ai pas particulièrement envie d’être sourd). Je vois déjà venir les prochaines étapes : interdiction de boire de l’alcool, obligation de porter des protections auditives (ou limitation draconienne de l’émission de décibels), vente de merguez allégées et de frites light et sans sel… Le polissage – poliçage ? – du  monde continue de progresser…

Ce n’est peut-être pas grave ; c’est ce dont j’étais en train d’essayer de me persuader hier soir, entouré de bonnes têtes de brutes et de solides bikers qui ne se soucient pas de savoir s’ils mangent bio, s’ils sentent le l’Oréal – parce qu’ils le valent bien – ou si la marque de leur veste de jean est « tendance » ; qui ne s’inquiètent pas non plus de leur tour de taille, de l’état de leur foie ou de la couleur de leur poumon, pas plus que de leur taux de cholestérol ou de la jeunesse de leurs artères.

Paradoxalement, j’ai eu l’impression, au milieu de cette foule, d’appartenir à une espèce en voie de disparition, une espèce d’êtres encore plus où moins libres, libres de se foutre des apparences, aussi bien chez les hommes que chez les femmes, et libres de ne pas ressembler au modèle d’individu calibré – et de plus en plus aliéné – qui domine actuellement, et qui ne songe qu’à travailler plus pour gagner plus, pour acheter plus de meubles à Ikea, un plus gros 4X4, un pavillon flambant neuf dans un lotissement à l’américaine, un week-end en thalasso de temps en temps et une école privée pour les enfants...

En restant fidèles à leur musique, à leur look, à leurs principes, sans jamais se laisser séduire par les discours normatifs, par les modes, les Motörhead nous délivrent d'une certaine manière une belle leçon de philosophie et nous rappellent que l’Homme vaut mieux que la machine docile et décérébrée que l’on veut en faire.

Et comme disait Lamartine :

Et vous, pourquoi d'un soin stérile
Empoisonner vos jours bornés ?
Le jour présent vaut mieux que mille
Des siècles qui ne sont pas nés.

Vivez, aimez, c'est la sagesse :
Hors le plaisir et la tendresse,
Tout est mensonge et vanité !

21 mai 2007

Le Retour de la Momie...

Les anciens ont, paraît-il, voté massivement pour Nicolas Sarkozy lors des dernières présidentielles… Ils ont bu ses paroles comme du petit lait… Rien d’étonnant à cela : tout le monde sait que les momies sont Sarkophages !

 

(Soyez cléments : on est lundi...)

20 mai 2007

Les Cahiers de Louise

medium_banniere-louise.jpgPetit coup de projecteur sur une revue récente : Les Cahiers de Louise, revue placée, comme son nom l’indique sous le patronage de Louise Michel. On peut y lire des articles signés Philippe Corcuff, Raoul Vaneigem, Pierre Drachline et quelques « classiques » tels que l’Essai sur l'art de ramper à l'usage des courtisans du Baron d’Holbach. A suivre donc, cette nouvelle revue qui, nous l’espérons, saura, comme l’affirme son sous titres, opposer quelques « résistances à l’air du temps ».

10:30 Publié dans En vrac | Lien permanent | Commentaires (0)

17 mai 2007

Sandra Laugier

medium_multitudes.gifUn petit lien vers le site de la revue Multitudes et plus précisément vers la série des articles de Sandra Laugier dont le travail sur la pensée de Thoreau et d’Emerson est tout aussi original qu’essentiel.

13:35 Publié dans lectures | Lien permanent | Commentaires (0)