Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21 avril 2007

Jean de la Ville de Mirmont

medium_laville.gifExamen

 

Somme toute, je suis sincère

Plus qu’il n’y parait tout d’abord ;

Mais je conviens que mon grand tort

Est de m’inventer des chimères.

 

Je m’accroche à des tas d’ennuis,

Je m’égratigne à des vétilles,

Et je me pique aux mille aiguilles

Dont est cousu chaque aujourd’hui.

 

Oh ! qui donc me délivrera

De ce cœur par trop chimérique,

Imbu de vague rhétorique,

De romantisme, et cætera ?

 

Jean de la Ville de Mirmont

Oeuvres Complètes, Champ Vallon

21:25 Publié dans lectures | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.