Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01 avril 2007

Benjamin De Casseres 4

medium_casseres.3.JPG Le Suzerain

 

Plus vieux que les rides sur le front

De Satan,

Plus jeune que son sourire,

Mon nom est Menteur,

Et je domine les mondes.

 

Mon cerveau est Espace,

Et ces étoiles qui poursuivent leurs courses

Vers des zéniths menteurs

Sont mes pensées,

Rouges et nacrées,

Vertes et jaunes –

Pensées qui font se signer les dieux et les mortels

Comme toutes ces choses issues de ma langue féconde.

 

Mon nom est Menteur

Et tous les jours vous pouvez me voir

A califourchon sur le Soleil,

Le grand Paon des Airs,

Et me regarder chevaucher le grand midi de l’Espoir

Et m’éclipser dans le ciel de l’ouest

Sous la musique de vos malédictions.

 

Quand la Mer de l’Esprit rejettera ses morts

Je marcherai seul sur la Grève Finale –

Plus vieux que les rides sur le front

De Satan,

Plus jeune que son sourire –

Moi seul,

Pierrot-Paraclet,

Münchhausen des millénaires railleurs.

 

Benjamin De Casseres, Black Suns

(Traduction, S. Beau 2007)

00:20 Publié dans lectures | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.