Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31 mars 2007

Benjamin De Casseres 3

medium_casseres.6.JPGMarche Funèbre

 

Tristesse,

Belle comme une fille qui déambule

Dans les eaux noires de la nuit,

Levant ses yeux embués vers ces heures,

Imprégnées de silences et de souvenirs,

Et les Minutes résonnent à mes oreilles

Comme des tocsins sonnés sur des cymbales de plomb.

 

Benjamin De Casseres, Black Suns

(Traduction S. Beau 2007)

13:50 Publié dans lectures | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.